Lou Ramage

Dans un monde aujourd’hui caractérisé par la vitesse, le renouvellement et la précipitation, les matières qui façonnent notre environnement artificiel semblent produites non pas dans une perspective de durabilité, mais plutôt contre le temps. Face à ce constat, Persistance, projet…

Lou Ramage

Source

0
(0)

Dans un monde aujourd’hui caractérisé par la vitesse, le renouvellement et la précipitation, les matières qui façonnent notre environnement artificiel semblent produites non pas dans une perspective de durabilité, mais plutôt contre le temps.

Face à ce constat, Persistance, projet de recherche en design textile pour l’ameublement, aborde l’usure comme une méthode d’exploration pour la conception de matières évolutives. Pour ce faire, les couleurs obtenues grâce à l’utilisation de plantes tinctoriales et les textiles développés à partir de matières naturelles sont étudiés pour concevoir des surfaces qui se modifient au fil du temps d’usage.

La décoloration par la lumière du soleil et l’abrasion par contact avec l’usager deviennent alors des paramètres pris en compte dès le départ du processus de conception.

Instables par nature, les tissus ainsi conçus questionnent nos rapports aux matières et matériaux qui nous entourent, en même temps qu’ils interrogent les certifications et normalisations strictes qui encadrent la production industrielle actuelle.

Dans cette idée, a contrario d’une logique de préservation, de permanence ou de rupture, Persistance engage une conception de textiles dynamiques, et tente d’enrichir davantage notre attachement aux objets de notre quotidien.

0 / 5. 0

Leave a Reply